Québec Urbain

L’Urbanisme de la ville de Québec en version carnet…


Archives pour la catégorie « Logement locatif ou social »

Une tour de 12 étages dans Lebourgneuf

Par Envoyer un courriel à l’auteur le 20 septembre 2018 6 commentaires

Jean-Michel Genois-Gagnon
Le Soleil

Le promoteur immobilier de Montréal, le Groupe Brivia, débarque dans la capitale. Il réalisera en collaboration avec le Groupe Bolduc la construction d’une tour de 12 étages dans le secteur de Lebourgneuf.

L’édifice de 219 appartements sera construit à proximité de l’autoroute Laurentienne, au 7615, rue des Métis. La première pelletée de terre a été réalisée, mercredi.

Le bâtiment possèdera une salle d’entraînement, une piscine intérieure, un lounge et un stationnement intérieur.

«Nous sommes fiers de réaliser notre premier projet immobilier dans la région de Québec en partenariat avec le Groupe Bolduc», a déclaré dans un communiqué Kheng Ly, président du Groupe Brivia. «Le marché immobilier de la région de Québec est en bonne santé et très prometteur, particulièrement dans des secteurs vibrants comme celui de Lebourgneuf qui proposent une offre commerciale et résidentielle riche et variée», poursuit-il.

Les locataires pourront emménager à partir de l’automne 2019. Le montant de l’investissement n’a pas été dévoilé. Les plans seront présentés à la population au cours des prochaines semaines.

Du côté de Montréal, le Groupe Brivia est entre autres derrière l’imposant projet YUL Condominiums, qui comprend notamment deux tours de 38 étages et plus de 800 unités.

La suite

Voir aussi : Arrondissement Les Rivières, Logement locatif ou social.

La valse des prix en habitation

Par Envoyer un courriel à l’auteur le 13 septembre 2018 Commentaires fermés sur La valse des prix en habitation

Jean-Michel Genois-Gagnon
Le Soleil

Plusieurs propriétaires de condos ont eu la main chanceuse au cours de la dernière année. Le délai de vente pour les copropriétés a chuté de 17 jours et le prix médian semble aujourd’hui plus stable. L’analyste principal de la Société canadienne d’hypothèques et de logement, Nicolas Bernatchez, dresse un bilan des derniers mois.

Q Comment se porte le marché de la revente?

R La RMR de Québec a enregistré une progression des ventes de 2 % entre septembre 2017 et août 2018, tous types de propriétés confondus.

Cela s’explique en partie par le fait que l’emploi se porte bien dans la région. Il y a eu une croissance de l’emploi à temps plein et cela a eu un effet sur la demande.

Le secteur de l’unifamiliale a connu la plus forte augmentation des ventes. Elle a été de l’ordre de 3 % au cours des 12 derniers mois.

Pour les copropriétés, les ventes sont demeurées stables tout comme le nombre d’unités disponibles sur le marché. Environ 1500 unités ont été vendues via le système Centris au cours de la dernière année.

Q Quelle est la situation pour le prix et les délais de vente pour les copropriétés?

R Actuellement, on retrouve sur le marché 19 condominiums pour un acheteur. C’est similaire aux dernières années. Cela signifie qu’on demeure nettement dans un marché à l’avantage des acheteurs.

Le délai de vente s’est toutefois amélioré au cours des 12 derniers mois pour s’établir à 166 jours. Cela représente une diminution moyenne de 17 jours par rapport à la période précédente.

Pour le prix médian, il s’est stabilisé à 190 000 $. Rappelons qu’au cours des cinq dernières années, il a chuté de 6 %.

Maintenant, si on regarde pour les mises en chantier pour les copropriétés, en 2018, nous en avons enregistré 123. Le rythme de construction de ces unités s’est ajusté à la baisse au cours des dernières années pour permettre aux unités déjà sur le marché de s’écouler.

Au cours des deux prochaines années, c’est assez clair que ce marché va demeurer à l’avantage des acheteurs dans la région de Québec compte tenu du bassin de propriétés à vendre.

› Prix moyen depuis un an pour une copropriété : 221 017 $

› Avantage acheteur dans la RMR de Québec : Haute-Ville, Basse-Ville/Limoilou, Sainte-Foy/Sillery, Charlesbourg, Beauport, Les Rivières, Ancienne-Lorette/Val-Bélair/Aéroport, périphérie nord de Québec, Rive-Sud de Québec, ancien Lévis.

Q Est-ce qu’il y a présentement un surplus de logements locatifs après celui des condos?

R Lorsqu’on regarde l’offre de logements locatifs, on voit qu’elle progresse rapidement. Le nombre de mises en chantier a été très important au cours des trois dernières années. Seulement entre janvier et août dernier, nous avons enregistré 1471 mises en chantier pour des unités de logements locatifs traditionnels, comparativement à 974 pour la même période l’année précédente.

On s’attend à ce que cette situation exerce des pressions à la hausse sur le taux d’inoccupation.

La suite

Voir aussi : Condo, Logement locatif ou social.

Le projet des propriétés des missionnaires du Sacré-Cœur: état des travaux

Par Envoyer un courriel à l’auteur le 8 septembre 2018 4 commentaires

Nous avions parlé de ce projet de Cromwell Management dans ce billet. On nous dit que rien ne se passse depuis plusieurs mois sinon plus. Et aucune information sur le site de l’entrepreneur Quelqu’un est au courant ?

Voir aussi : Arrondissement La Cité-Limoilou, Logement locatif ou social.

Le projet IGA: terminé

Par Envoyer un courriel à l’auteur le 9 août 2018 16 commentaires

Le site internet de ce projet dont les 28 unités (condos locatifs) sont toutes louées.

Voir aussi : Arrondissement La Cité-Limoilou, Condo, Logement locatif ou social.

Le chantier du projet « Les 7 éléments » dans Lebourgneuf

Par Envoyer un courriel à l’auteur le 6 août 2018 3 commentaires

Le site internet de ce projet réalisé par la Société Immobilière Huot qui en a également mené à terme plusieurs autres

Voir aussi : Arrondissement Les Rivières, Condo, Logement locatif ou social.

Le projet La Suite: état des travaux

Par Envoyer un courriel à l’auteur le 6 août 2018 Commentaires fermés sur Le projet La Suite: état des travaux

Le site internet du projet dont 2 immeubles sur 5 sont actuellement en construction. Le tout est réalisé par le même groupe qui a créé Le Quartier QB

Un billet précédent

Voir aussi : Arrondissement Ste-Foy / Sillery / Cap-Rouge, Logement locatif ou social.

Airbnb et Cie: bientôt partout à Québec, mais pour les résidences principales

Par Envoyer un courriel à l’auteur le 6 juillet 2018 Commentaires fermés sur Airbnb et Cie: bientôt partout à Québec, mais pour les résidences principales

Jean-Michel Genois-Gagnon
Le Soleil

La Ville de Québec prévoit autoriser l’hébergement collaboratif de type Airbnb ou HomeAway sur l’ensemble de son territoire. Le locateur pourra toutefois louer seulement sa résidence principale. Un plan d’action sera mis en branle dès cet automne.

Jeudi, après des mois de discussions, le groupe de travail sur l’hébergement touristique, composé de propriétaires d’hôtel, d’utilisateurs d’Airbnb et de responsables de l’industrie, a présenté ses recommandations sur l’hébergement collaboratif et la croissance des plateformes de réservation en ligne.

Parmi les 11 recommandations visant à mieux encadrer l’industrie, l’une d’entre elles consiste à autoriser l’hébergement collaboratif, soit pour une période de 31 jours ou moins, partout à Québec. En contrepartie, le propriétaire ou le locataire devra limiter son offre à sa résidence principale.

Par exemple, il ne pourra pas afficher sur une plateforme de type Airbnb son condo au centre-ville s’il réside en permanence dans une maison à Sainte-Foy. Il devra également prouver qu’il s’agit bel et bien de sa résidence principale s’il veut obtenir les autorisations nécessaires.

Lorsqu’il se conformera à la réglementation, il obtiendra un numéro d’enregistrement unique qu’il devra afficher par la suite sur la page de son annonce.

Dans le cas d’un immeuble à logements ou à condos, l’utilisateur devra obtenir l’approbation de son syndicat de copropriété ou du propriétaire.

Pour inciter les utilisateurs à se conformer à la loi, le comité a conseillé à l’administration Labeaume d’offrir un procédé «simple et efficace» d’enregistrement en ligne ainsi qu’un tarif à un «coût raisonnable».

Quant aux autres types d’hébergement commercial, autre que pour une résidence principale, les propriétaires devront se soumettre à l’ensemble «des obligations réglementaires légales et fiscales» comme pour un hôtel. Ils devront obtenir les permis nécessaires sous peine de sanctions ou d’amendes.

Actuellement, en cas d’infraction, les amendes varient entre 2500 $ et 25 000 $ par jour pour une personne et 5000 $ à 50 000 $ par jour pour une entreprise.

(…)

Entre 2015 et 2017, le nombre de chambres louées via Airbnb dans la région est passé de 977 à 4826. Comme quoi, il y a un engouement.

La suite

Voir aussi : Condo, Logement locatif ou social, Maison, Tourisme.

Appel au vandalisme dans le quartier Saint-Jean-Baptiste

Par Envoyer un courriel à l’auteur le 26 juin 2018 6 commentaires

Des tracts dénonçant l’embourgeoisement et incitant au vandalisme ont fait leur apparition dans le quartier Saint-Jean-Baptiste au cours des derniers jours.

Le ou les auteurs dénoncent l’apparition de condos « qui poussent comme une maladie vénérienne [et] aseptisent le quartier ».

« Si on ne nous consulte pas sur l’avenir du quartier, nous nous imposons sur ses murs, nous saisissons pioche et fanal, pour prendre position, pour défendre ses rues et ses habitant-es », peut-on lire.

Des dizaines de tracts ont été affichés sur des poteaux et des devantures de commerces. Le message s’attaque à l’embourgeoisement et interpelle les citoyens du quartier.

« La gentrification, ç’a un prix (socioéconomique) et c’est vous qui allez le payer cette fois-ci. »
Extrait du tract

Incitation à la violence

Le conseiller municipal Jean Rousseau a tenu à condamner ces propos, qu’il juge « inacceptables ».

Selon lui, un appel au vandalisme discrédite les enjeux pour lesquels certains citoyens se sont battus par le passé.

Les citoyens du quartier valent mieux que ça, qu’une bande d’excités ou de gens qui agissent de façon irresponsable.

Le conseiller municipal du district du Cap-aux-Diamants est d’avis qu’un débat sur la mixité sociale est nécessaire et doit se tenir dans le respect.

Plaidant pour la coexistence de plusieurs modes d’habitation, l’ancien président du comité citoyen du Vieux-Québec se dit favorable à l’arrivée de condos à prix abordable.

Le conseiller municipal Jean Rousseau.

« Le quartier Saint-Jean-Baptiste est un lieu magnifique qui mérite d’être découvert et la grande qualité des gens du quartier c’est qu’ils savent accueillir. »

Le Comité populaire Saint-Jean-Baptiste refuse de condamner ce genre de propos, estimant pour sa part que le quartier a un problème d’accès au logement social.

Selon l’évaluation du comité, près de 1700 ménages ont des besoins « périlleux de logement ».

« Ils paient soit trop cher, soit dans des mauvaises conditions, soit les logements sont trop petits. On peut comprendre que l’arrivée de condos dans le quartier provoque ce genre de situation », explique Marie-Ève Duchesne, porte-parole.

La suite

Voir aussi : Arrondissement La Cité-Limoilou, Logement locatif ou social.