Québec Urbain

L’Urbanisme de la ville de Québec en version carnet…


Archives pour la catégorie « Commercial »

Groupe Mach veut démolir l’édifice du pub Ozone sur la Grande Allée

Par Envoyer un courriel à l’auteur le 6 septembre 2019 Aucun commentaire

Jean-Michel Genois-Gagnon
Journal de Québec

Le pub Ozone, sur Grande Allée, sera démoli en 2021 s’il n’en tient qu’au Groupe Mach, qui démarre ses chantiers dans la capitale. Le promoteur montréalais construira aussi un édifice de 23 millions $ près de la gare du Palais.

«Nous préparons notre projet de stationnement à étages», indique au Journal le président du Groupe Mach, Vincent Chiara, au sujet de son chantier de plusieurs millions de dollars pour le terrain où on retrouve présentement un stationnement ainsi que des édifices, entre les rues De Senezergues et de la Chevrotière, près du Dagobert.

Selon l’homme d’affaires, le nouveau développement pourrait aussi comprendre une offre d’espaces à bureaux ainsi que des unités résidentielles. «L’ancien bâtiment du Second Cup et celui du pub Ozone vont être intégrés au projet de stationnement. L’idée est de tout démolir et de construire un ensemble. Il se peut qu’on garde la façade de l’immeuble Ozone, car le bâtiment pourrait être patrimonial. On espère obtenir les approbations en 2019 et commencer les dessins en 2020. On peut penser que les travaux pourraient débuter en 2021», explique M. Chiara, qui n’a pas encore déposé officiellement de demande de permis.

Selon la Ville, l’édifice du 570, Grande Allée (Ozone) est un bâtiment qui présente un intérêt patrimonial, mais il est non classé ou protégé par la Loi sur le patrimoine culturel.

La suite

Voir aussi : Arrondissement La Cité-Limoilou, Commercial.

Cominar revoit son projet autour du IKEA

Par Envoyer un courriel à l’auteur le 6 septembre 2019 Aucun commentaire

Jean-Michel Genois-Gagnon
Journal de Québec

En raison du tramway, Cominar songe à troquer son projet commercial de 300 millions $ dans le secteur Duplessis à proximité des détaillants IKEA et Décathlon pour y développer un nouveau quartier résidentiel ou industriel, a appris Le Journal.

« La Ville de Québec a confirmé que le site sera desservi par le nouveau réseau de transport en commun avec une station », avance Caroline Lacroix, vice-présidente aux communications. « Nous sommes à explorer le potentiel de densification du site avec d’autres types d’usages notamment, bureau, résidentiel et industriel », poursuit-elle.

Cominar refuse toutefois pour le moment de dévoiler davantage d’information concernant la nouvelle vocation pour le terrain de cinq millions de pieds carrés. Les plans sont aujourd’hui de retour sur la table à dessin. Les prochains développements, entre autres, pour la construction de condos ou de maisons, pourraient se faire en partenariat avec une autre entreprise. Des compagnies auraient déjà manifesté de l’intérêt à Cominar.

La direction mentionne également être en discussion avec des responsables à la ville pour des demandes de changement au zonage. « Nous souhaitons un site optimal alors il nous faut revoir l’ensemble de la superficie disponible pour bien arrimer tous les usages possibles », avance Mme Lacroix.
« La patience que Cominar avait il y a deux ans lorsque ce projet a commencé à voir le jour n’est peut-être plus la même qu’aujourd’hui. La confirmation du tramway est une opportunité pour revoir les différents usages », poursuit-elle, n’étant pas en mesure de fournir un échéancier sur la suite des travaux.

Il faut dire que selon différents experts de l’immobilier, les propriétés et les terrains qui se retrouveront à proximité du tracé du tramway devraient gagner en valeur au cours des prochaines années.
Une étude de la Fédération des chambres immobilières du Québec datant de 2016 indiquait qu’une maison dans un rayon de 1 kilomètre d’une station Métrobus se vendait en moyenne 8,7 % plus cher qu’une propriété similaire à l’extérieur de la zone.

L’an dernier, lors du dévoilement du projet baptisé l’îlot Mendel, Cominar affirmait qu’une trentaine de commerçants pourrait s’y établir d’ici 2021. Selon les premiers plans, 13 unités d’immeubles devaient sortir de terre. Depuis, le géant suédois IKEA et Décathlon ont été annoncés comme détaillants.
Rappelons qu’initialement, ce terrain était un ancien dépotoir. La Ville de Québec avait vendu le site en 2016 pour 7,8 millions $ à Cominar et au Groupe Dallaire qui ont été chargés de décontaminer l’endroit.
En contrepartie, la Ville s’était engagée à rembourser 7,8 millions $ de la facture pour les travaux de décontamination.

La suite

Voir aussi : Arrondissement Ste-Foy / Sillery / Cap-Rouge, Commercial.

Nouveau projet: Le Marc-Aurèle

Par Envoyer un courriel à l’auteur le 28 août 2019 4 commentaires

Des images de la nouvelle résidence pour ainés actuellement en construction à Lebourgneuf par Groupe Patrimoine. (Merci à un très fidèle lecteur J.C. La Forge).

Le projet

Voir aussi : Arrondissement Les Rivières, Commercial.

Nouveau projet: Édifice DeRico

Par Envoyer un courriel à l’auteur le 28 août 2019 1 commentaire

Au coin de Quatre-Bourgeois et Duchesneau, Ste-Foy.

Merci à un fidèle lecteur (P.E. Paradis)

Voir aussi : Arrondissement Ste-Foy / Sillery / Cap-Rouge, Commercial.

Un projet d’hôtel sur le site de la Maison de Lauberivière

Par Envoyer un courriel à l’auteur le 13 août 2019 Aucun commentaire

Jean-Michel Genois-Gagnon
Journal de Québec

Un groupe d’investisseurs souhaite aménager un hôtel sur le site qui a abrité durant des années la Maison de Lauberivière, a appris Le Journal.

Dans des documents publics, l’entreprise Lacodev mentionne vouloir réaliser un « projet immobilier à usages multiples, soit commercial, résidentiel et hôtel ». Le zonage actuel permet toutes ces possibilités sauf pour le volet hôtelier.

Au cours des derniers mois, des responsables chez Lacodev ont entrepris des discussions avec la Ville afin d’obtenir une modification au zonage ainsi que les permis nécessaires pour démarrer le chantier après le déménagement de la Maison de Lauberivière en 2021.

Ils demandent notamment un permis pour une « démolition partielle » de l’immeuble situé au 401, rue Saint-Paul, dans Saint-Roch. La hauteur maximale possible pour une nouvelle construction dans ce secteur est actuellement de 16 mètres, selon la réglementation municipale.

La suite

Voir aussi : Arrondissement La Cité-Limoilou, Commercial.

Appel aux gens de Québec Urbain

Par Envoyer un courriel à l’auteur le 17 juillet 2019 Aucun commentaire

Bonjour M. Gobeil

Je suis un lecteur assidu de Québec Urbain et j’avais une question pour vous. Avez-vous des exemples de bâtiments (résidentiels ou commerciaux) bâtis sur un terrain de 15 000 p.c. ces dernières années, idéalement avec plusieurs étages (minimum 4) ?

Je pourrais faire le tour du blog, mais je me demandais si vous aviez certains projets en tête, qui sont bien intégrés malgré la superficie de seulement 15 000 p.c. (ou environ…)

Merci!

Voir aussi : Commercial, Hauteur.

Pas de marché saisonnier au Vieux-Port cet été

Par Envoyer un courriel à l’auteur le 2 juillet 2019 1 commentaire

Jean-Luc Lavallée
Journal de Québec

Le projet de marché saisonnier, qui devait voir le jour cet été sur le site du défunt Marché du Vieux-Port, est mis sur la glace jusqu’en 2020.

La Coopérative des horticulteurs, qui devait gérer les nouvelles installations temporaires, a décidé de «tirer la plogue» sur le projet en raison des délais judiciaires qui s’étirent, a-t-on confirmé mardi.
Rappelons que l’avocat François Marchand s’oppose à la démolition du bâtiment actuel devant les tribunaux. L’avocat – dont le bureau est situé tout près du Marché du Vieux-Port – et la Ville de Québec sont toujours en attente d’un jugement dans ce dossier.

Quoi qu’il en soit, la Ville estime qu’il lui faudra de six à huit semaines pour démolir le bâtiment actuel, fermé au public depuis le 12 juin dernier, et installer une tente avec des étals au même endroit.
«En comptant les vacances de la construction, on est rendus à la mi-septembre au mieux. Ça ne vaut pas la peine, alors on tire la plogue», a indiqué le directeur général de la Coopérative des horticulteurs, Daniel Tremblay, en entrevue avec Le Journal, sans attendre une annonce officielle de la Ville.

La suite

Voir aussi : Arrondissement La Cité-Limoilou, Commercial, Grand Marché de Québec.

Le Diamant: Le rêve se concrétise

Par Envoyer un courriel à l’auteur le 4 juin 2019 Commentaires fermés sur Le Diamant: Le rêve se concrétise

CAPITALES STUDIO
Une réalisation du service de la promotion
Le Soleil

C’est un Diamant tout en finesse, lumineux et multifacettes qui verra bientôt le jour à la place D’Youville. Sa construction étant presque achevée, les travaux de finition se poursuivent toutefois en son enceinte, à une vitesse fulgurante, afin d’accueillir comme prévu ses premiers spectateurs dans moins de 100 jours.

À la veille du dévoilement de la programmation de sa saison inaugurale, l’équipe du Diamant est fébrile. Sentant le rêve de plusieurs années, voire de presque deux décennies, se réaliser sous peu, le rythme s’accélère.

Un projet de longue haleine

Ce n’est pas d’hier que le metteur en scène Robert Lepage rêve du Diamant. «Ça fait 15 ans qu’on y travaille, mais plus de 20 ans qu’on en rêve», lance l’initiateur du projet.

De fait, depuis la fondation de sa compagnie Ex Machina à Québec en 1994, laquelle rayonne aujour­d’hui partout sur la planète, il souhaitait avoir son lieu de dif­fusion à Québec. Profondément attaché à la ville de Québec, pas question pour l’homme de théâtre de s’établir à l’étranger, malgré les nombreuses propositions.

Au fil des ans, avec l’appui incondi­tionnel du maire Jean-Paul L’Allier, plusieurs options et lieux ont été abordés. Il y a notamment eu celle de créer un théâtre dans le tunnel Dufferin, une option onéreuse qui a été écartée. Mais la volonté est demeurée.

À quelques pas de là, le maire Régis Labeaume partage que l’ancien YMCA de Québec avait besoin d’être revitalisé. Un lieu qui tombait en ruines et qui nécessitait beaucoup de travaux et d’investissements, mais qui avait également un grand po­tentiel de par son héritage et son emplacement stratégique.

En tout, plus de 15 années de démarches ont été nécessaires afin de voir le rêve se réaliser. «Un diamant, c’est long à façonner. Ça ne se fait pas du jour au lendemain, mais quand la pierre est là, ça rayonne. Et ça rayonne pour longtemps. Non seulement sur sa ville, mais aussi à l’inter­national», indique pour sa part la présidente du Diamant, Lynda Beaulieu.

La suite

Le Diamant

Voir aussi : Arrondissement La Cité-Limoilou, Commercial, Lieux magiques, Projet - Le Diamant.

Un centre d’achat très différent …

Par Envoyer un courriel à l’auteur le 29 mai 2019 Commentaires fermés sur Un centre d’achat très différent …

Tout près d’une autoroute française, ce centre d’achat (2012) très différent. Au centre de l’atoll un stationnement de surface pour les automobiles, aménagé de sorte qu’avec les arbres et arbustes l’entourant, on ne le voit pas. Un stationnement souterrain de 1000 véhicules. Tout autour, ces magasins mais aurtout une voie de circulation piétonne où on peut emprunter une navette électrique si besoin est. En marchant, je pensais justement à l’Îlot Mendel

Voir aussi : Arrondissement Ste-Foy / Sillery / Cap-Rouge, Commercial, S'inspirer d'ailleurs.

Grand Marché de Québec: ouverture officielle

Par Envoyer un courriel à l’auteur le 2 mai 2019 Commentaires fermés sur Grand Marché de Québec: ouverture officielle

Québec, le 2 mai 2019 – La Ville de Québec, la Coopérative des horticulteurs de Québec et le BBQ Fest Rickard’s ont dévoilé aujourd’hui la programmation des festivités d’ouverture du Grand Marché de Québec, qui se dérouleront du 14 au 16 juin prochain. En plus de découvrir la nouvelle destination gourmande de Québec, la population profitera d’une programmation animée, ludique, éducative et familiale.

« Alors que Le Grand Marché sera la vedette principale de ces journées de festivités, les visiteurs pourront prolonger leur expérience dans la place Jean-Béliveau grâce aux festivités offertes, a déclaré Mme Marie-Josée Savard, vice-présidente du comité exécutif responsable de l’aménagement du territoire et de l’urbanisme. Cette programmation positionnera Le Grand Marché comme la nouvelle destination gourmande de Québec! »

Les saveurs d’ici au cœur de la programmation

Tout au long des festivités, les visiteurs pourront en apprendre plus sur les producteurs et leurs différents produits qui seront disponibles à l’année au Grand Marché. Par des dégustations culinaires, des expositions de photos, des animations théâtrales de type « pop-up », dans lesquelles les comédiens présenteront de façon originale des produits locaux et des activités ludiques et éducatives pour les plus jeunes, tous pourront vivre une expérience authentique et unique.

Les gourmands seront heureux d’apprendre que le BBQ Fest Rickard’s, un événement bien implanté dans la ville depuis maintenant huit ans, déménage ses tentes, grills et camions de cuisine de rue à la place Jean-Béliveau. Démonstrations culinaires, présence de chefs professionnels, exposants, programmation musicale, zone familiale et autres éléments de programmation feront découvrir en plein air les dernières tendances culinaires.

L’événement propose pour la première fois un Passeport Dégustation BBQ qui saura satisfaire les passionnés de grill à la recherche d’une expérience gustative unique. Ce passeport donnera droit à cinq bouchées et à une consommation dans les stands participants du BBQ Fest et du Grand Marché de Québec.

« Nous sommes heureux de compter sur la présence du BBQ Fest Rickard’s, un événement qui a fait sa marque ces dernières années, pour bonifier les festivités d’ouverture du Grand Marché, a ajouté Mme Alicia Despins, membre du comité exécutif responsable de la culture, de la technoculture et des grands événements. La gastronomie et les découvertes alléchantes seront en vedette du 14 au 16 juin! »

Service gratuit de navette au départ du Vieux-Québec

La Ville et la Coopérative des horticulteurs de Québec ont également annoncé qu’un service de navette sera offert entre le Vieux-Québec et Le Grand Marché, avec un arrêt au marché saisonnier dans le Vieux-Port. Ce service gratuit sera disponible pour tous, chaque jour, du 14 juin au 14 octobre prochain, à raison d’un départ par heure. Les départs du Vieux-Québec se feront à la place d’Armes, devant le Château Frontenac, de 9 h 45 à 16 h 45, alors que les départs du Grand Marché se feront de 10 h 15 à 17 h 15.

La suite

Toute la programmation pour ces 3 journées d’ouverture du Grand Marché de Québec

Voir aussi : Arrondissement La Cité-Limoilou, Commercial, Grand Marché de Québec.