Québec Urbain

L’Urbanisme de la ville de Québec en version carnet…


Archives pour la catégorie « Commercial »

Arrondissement La Cité-Limoilou: enclave marchande

Par Envoyer un courriel à l’auteur le 24 mars 2017 3 commentaires

Catherine Genest
Voir

La mode jetable prime partout en banlieue, de Sainte-Foy à Lebourgneuf, mais les quartiers centraux de Québec résistent à la tendance. Qu’est-ce qui explique la quasi-absence de grandes chaînes de prêt-à-porter à (très) bas prix au centre-ville? (…)

Le fast-fashion est un fléau environnemental et éthique sans nom. (…) Pourtant, Saint-Roch, Saint-Jean-Baptiste, Limoilou et Montcalm n’ont jamais cédé à l’appel des sirènes de la fringue (…) Antoine Larrivée, un représentant aux ventes pour la marque basse-vilaine Plenty, vit et travaille à Québec comme dans la métropole. Selon ses observations non scientifiques, bien que réalisées sur le terrain, les gens de la Vieille Capitale seraient plus conscientisés à l’achat local. (…) À Québec, par exemple, tout le monde te parle du Simons. (…) C’est toutefois dans un secteur comme le Faubourg Saint-Jean-Baptiste qu’on est le plus à même d’observer le phénomène. Après tout, c’est sur la rue Saint-Jean extra-muros qu’on retrouve la plus vieille épicerie en Amérique du Nord: J.A. Moisan. Patrick Montminy, propriétaire du Séraphin, y occupe le local de la porte 738 depuis maintenant 21 ans. (…)

En Basse-Ville, GM Développement possède (presque) tous les locaux de la rue Saint-Joseph Est entre de la Couronne et Saint-Dominique. Architectes de la revitalisation post-Mail, ils ont été parmi les premiers à embrasser l’orthographe et l’image de marque «Nouvo» Saint-Roch au début des années 2000. (…)

Selon M. Guillot (GM Développement), les services se diversifieront au centre-ville, et plus particulièrement dans Saint-Roch, si l’administration municipale octroie à GM et aux autres promoteurs immobiliers «le droit de construire en hauteur» des condos et des logements neufs. «La Ville est actuellement en pleine réflexion pour son plan particulier d’urbanisme, le PPU. Plusieurs organisations de Saint-Roch ont déposé un mémoire à l’automne dernier et ce qu’on voit là-dedans, c’est que tous sont d’accord pour dire qu’il faut amener plus de résidents dans Saint-Roch. Même pour les entreprises du secteur, ça faciliterait le recrutement […] puis ça permettrait d’avoir un achalandage supplémentaire, donc des services supplémentaires et des commerces qui se portent encore mieux. Ce serait gagnant pour tout le monde.»

La suite

Voir aussi : Arrondissement La Cité-Limoilou, Commercial.

Des commerçants de l’avenue Cartier craignent pour leur survie

Par Envoyer un courriel à l’auteur le 22 mars 2017 Aucun commentaire

Stéphanie Tremblay
Radio-Canada (Québec)

Des gens d’affaires de l’avenue Cartier à Québec peinent à joindre les deux bouts en raison du coût des loyers qui ne cessent d’augmenter, ainsi que la hausse du compte de taxes dans le secteur. Une trentaine d’entre eux n’excluent pas un déménagement ou une fermeture à court ou moyen terme si rien ne change.

C’est du moins ce que révèle un sondage maison réalisé par la Société de développement commercial (SDC) Montcalm-Quartier des arts. Préoccupée, la SDC a mis sur pied un comité pour trouver des solutions. (…)

Les commerçants devaient répondre à cinq questions concernant l’évolution de leur compte de taxes, de leur chiffre d’affaires et l’incidence sur leur commerce. Le sondage a été envoyé à 200 commerçants. Une quarantaine ont répondu à l’appel. (…)

La donnée la plus inquiétante est liée à l’incidence de l’augmentation du compte de taxes sur les entrepreneurs. 31 % des répondants évaluent qu’à court terme, ça pourrait avoir une incidence sur leurs activités commerciales, et 51 % estiment que les effets pourraient se faire ressentir à moyen terme.

La suite

Voir aussi : Arrondissement La Cité-Limoilou, Commercial.

Les détails du projet pilote de camions-restaurants maintenant connus

Par Envoyer un courriel à l’auteur le 20 mars 2017 2 commentaires

Québec, le 20 mars 2017 – La Ville de Québec a adopté aujourd’hui le cadre réglementaire en vue de la mise en place de son projet pilote de camions-restaurants à compter de l’été prochain. Outre la localisation des sites, la Ville rend publics le coût des certificats d’autorisation et leurs conditions d’octroi ainsi que le processus de sélection. Rappelons que le cadre réglementaire a été élaboré en lien avec les recommandations du groupe de travail sur la cuisine de rue, dévoilées en décembre dernier. (…)

Sites retenus
Les sites suivants pourront accueillir des camions-restaurants en 2017 :

Base de plein air de Sainte-Foy
Parc Notre-Dame-de-la-Garde
Parc de l’Anse-à-Cartier
Parc de la Plage-Jacques-Cartier
Secteur de la piscine Saint-Roch
Secteur de l’étang de la Côte à Beauport
Parc Victoria (secteur Simon-Napoléon-Parent)
Parc des Saules (Stationnement de la Maison O’Neill)
Parc John-Munn
Parc Girardin
Parc Étienne-Parent /Piscine de Giffard

D’autres sites pourraient s’ajouter au courant de l’été. Chaque semaine, chacun des camions-restaurants se verra attribuer un site. L’octroi des sites et l’ordre d’attribution se feront en début de saison selon un tirage au sort entre les candidats qualifiés et possédant un certificat d’autorisation.

La suite

Un billet précédent

Voir aussi : Commercial.

L’édifice du cinéma de Paris n’est plus

Par Envoyer un courriel à l’auteur le 13 mars 2017 3 commentaires

C’est une page d’histoire de la ville de Québec qui se tourne avec la disparition de l’édifice du cinéma de Paris. Tous et chacun garderont des souvenirs de cet endroit.

Informations historiques sur le Cinéma de Paris.

Source : Culture et Communications Québec

Voir aussi : Arrondissement La Cité - Haute-ville, Commercial.

La Ville pourrait acheter l’îlot Lépine

Par Envoyer un courriel à l’auteur le 9 mars 2017 4 commentaires

Annie Morin
Le Soleil

(Québec) L’administration Labeaume a décidé d’inclure l’îlot Lépine, qui jouxte le trou béant laissé par la démolition de l’église Saint-Vincent-de-Paul dans la côte d’Abraham, dans la liste des terrains et bâtiments qu’elle se donne le droit d’acquérir si le développement immobilier ne s’y fait pas assez vite, ou à son goût. (…) L’église Saint-Coeur-de-Marie et la maison Pollack sur la Grande Allée, la «petite maison blanche» de l’avenue Wilfrid-Laurier et l’ancienne école Saint-Louis-de-Gonzague font partie du lot. Il faut ajouter le terrain vacant du patro et de l’église Saint-Vincent-de-Paul situé aux portes du Vieux-Québec, terrain qui appartient au promoteur immobilier Jacques Robitaille, en bataille constante avec l’administration municipale. (…) Pour l’église Saint-Coeur-de-Marie, la Ville de Québec justifie ainsi son intervention : «Outre sa valeur patrimoniale intrinsèque, cet édifice représente également un repère visuel important dans son milieu et se définit comme une composante importante qui caractérise la Grande-Allée.»

En plus de stopper la dégradation du bâtiment, fermé au culte depuis 1997, la Ville souhaite «favoriser, si possible, la réalisation de projets d’agrandissement ou de construction complémentaire». Dans ce contexte, la préservation du parvis et le maintien des perspectives visuelles sur le clocher apparaissent comme des incontournables.

Pour le promoteur Louis Lessard, ces nouvelles prescriptions sont inacceptables. «Les gens n’ont pas idée d’où est-ce qu’on part», dit-il en entrevue téléphonique au Soleil. Il réfère à l’état de dégradation de l’ancienne église, mais aussi aux moyens financiers de la Ville de Québec. «Ils n’ont pas une cenne à mettre pour ni acheter ni remettre en état ce bâtiment-là», est-il convaincu.

Même si son bien était revendu, M. Lessard croit que la structure ne peut être conservée. «Il n’y a pas un promoteur, que ce soit moi ou un autre, qui va commencer à travailler à l’intérieur de ce bâtiment-là parce que ça coûte en partant 10, 12 millions $» pour le garder debout, dit-il.

L’assemblée publique de consultation sur la modification au PPU de la colline parlementaire, prescrite par la Loi sur l’aménagement et l’urbanisme, aura lieu le 14 mars à 19h à l’amphithéâtre Daniel-Johnson de l’édifice Marie-Guyart (complexe G) situé au 675, boulevard René-Lévesque Est, à Québec.

La suite

Voir aussi : Arrondissement La Cité-Limoilou, Commercial, Condo, Patrimoine et lieux historiques.

Un terrain de 2,7 hectares dévellopé à Beauport

Par Envoyer un courriel à l’auteur le 1er mars 2017 Aucun commentaire

Source : Diane Tremblay, Le Journal de Québec, le 1e mars 2017

Un hôtel de quatre étages comprenant 99 chambres est envisagé par Logisco du côté de Beauport. L’entreprise spécialisée dans la construction et la gestion d’immeubles s’adresse à la Ville pour obtenir une modification de zonage.
Un vaste projet de plusieurs millions de dollars est à l’étude pour développer le terrain d’une superficie de 2,7 hectares, situé au nord du mégacentre Beauport.
Récemment, la Communauté métropolitaine de Québec a rendu une décision favorable pour modifier le schéma d’aménagement afin de créer une aire urbaine à même une aire de commerce majeure.

En plus de l’hôtel et des 2200 mètres carrés d’espaces commerciaux anticipés dans la portion est du terrain, Logisco voudrait utiliser le côté ouest pour construire quatre bâtiments de 72 à 80 logements locatifs répartis aussi sur quatre étages.
«C’est un terrain vacant depuis longtemps sur lequel il ne se passe absolument rien et qui est situé dans un endroit stratégique», a expliqué au Journal la conseillère municipale, Julie Lemieux.

la suite

Le terrain en question sur Google Maps.

Voir aussi : Arrondissement Beauport, Commercial, Logement locatif ou social.

34 entreprises intéressées par le Grand Marché à ExpoCité

Par Envoyer un courriel à l’auteur le 23 février 2017 1 commentaire

Annie Morin
Le Soleil

(Québec) La marmite bouillonne. Trente-quatre projets d’entreprises agroalimentaires ont été soumis en réponse à la dizaine d’appels de propositions lancés pour le Grand Marché de Québec, qui ouvrira à ExpoCité à l’automne 2018. (…) Une vingtaine de stands permanents sont planifiés au Grand Marché. La superficie proposée est de 300 pieds carrés et représente une dépense de 21 000 $ par année. S’ajouteront une trentaine d’espaces commerciaux fermés et 80 à 90 étals saisonniers. (…) Selon M. Tremblay, l’intérêt manifesté par les commerçants pour le Grand Marché fera taire les critiques du changement de site. «Je pense que ça va mettre un terme à la saga. C’est sûr que les opposants vont continuer à s’opposer, mais à ce moment-là, ils le feront pour des intérêts personnels ou des ambitions politiques. Mais je pense que ça démontre très bien qu’on est sur la bonne voie, que c’est un projet rassembleur et qui suscite l’intérêt», conclut-il.

La suite

Un billet précédent

Voir aussi : Arrondissement La Cité-Limoilou, Commercial.

Début des travaux pour le projet « Le Diamant »

Par Envoyer un courriel à l’auteur le 16 février 2017 4 commentaires

Source : Baptiste Ricard-Châtelain, Le Soleil, le 16 février 2017

(Québec) Un des plus importants chantiers de la région s’active à la place D’Youville où des pelles mécaniques sont maintenant à l’oeuvre afin de dégager l’espace pour la naissance du Diamant de Robert Lepage.
Jeudi, les ouvriers terminaient les palissades coiffées de barbelés autour des anciens YMCA et Cinéma de Paris; d’autres installaient des conteneurs-bureaux; d’autres encore géraient le trafic de camions, piétons et voitures.
Le Diamant est ce projet de théâtre de 625 places promu par le dramaturge depuis des lunes. Le budget de 54 millions $ est largement soutenu par les gouvernements : 7 millions $ de la Ville de Québec, 10 millions $ du fédéral et 30 millions $ du provincial.
La fin des travaux a maintes fois été repoussée, mais le dernier échéancier faisait toujours état d’une ouverture à l’automne 2018.

l’article

Tabagie Jac & Gill fermé dans l’espace réservé au Diamant.

Voir aussi : Arrondissement La Cité - Vieux-Québec, Commercial, Projet Le Diamant.

Le Grand Marché suscite «beaucoup d’intérêt»

Par Envoyer un courriel à l’auteur le 11 février 2017 Aucun commentaire

Stéphanie Martin
Le Journal de Québec

Il y a «beaucoup d’intérêt» pour le Grand Marché, affirme le DG du Marché du Vieux-Port, à quelques jours de la fermeture de l’appel de propositions pour les commerces qui souhaiteraient s’y installer.
Depuis le 18 janvier, la Coopérative des horticulteurs de Québec invite les commerçants intéressés à s’installer au futur Grand Marché d’ExpoCité à présenter leur projet. Boulangers, pâtissiers, bouchers, chocolatiers et compagnie ont jusqu’au 20 février pour se manifester. Or, les choses se présentent plutôt bien, avance le directeur général du Marché du Vieux-Port, Daniel Tremblay. (…) Les membres de la Coop déjà installés dans le Vieux-Port avaient tous leur place à ExpoCité. «Tous nos membres sont les bienvenus.» Et la très grande majorité d’entre eux devraient faire le saut dans le nouveau Marché, soutient le DG. «Ils se sont engagés en signant une lettre d’intention.»
Seuls «deux ou trois» commerçants ont choisi de ne pas déménager, ajoute-t-il. Selon lui, ce sont surtout des producteurs qui songent à la retraite.

La suite

Voir aussi : Arrondissement La Cité-Limoilou, Commercial.

Le plus gros mégacentre à Québec

Par Envoyer un courriel à l’auteur le 27 janvier 2017 20 commentaires

IKEA Dallaire

Pierre Couture
Journal de Québec

IKEA sera la locomotive d’un projet commercial mené par Cominar dans le secteur Duplessis.

Le nouveau mégacentre commercial qui accueillera le futur magasin IKEA dans le secteur Duplessis sera le plus imposant à voir le jour à Québec. Les investissements atteindront les 300 millions $, a appris Le Journal.

Mené par Cominar et le Groupe Dallaire, ce nouveau mégacentre de 5 millions de pieds carrés prendra pied sur de vastes terrains situés au sud de l’autoroute Charest et à l’ouest de l’autoroute Duplessis.

«En incluant la construction des immeubles et les aménagements des commerçants, on peut parler d’investissements globaux de 300 millions $ dans ce secteur», a confirmé au Journal le grand patron de Cominar, Michel Dallaire.

Travaux dès ce printemps

Des travaux d’aménagement et de construction de rues auront lieu dès ce printemps alors que l’ouverture de ce nouveau pôle commercial est attendue à l’été 2018.

La suite

Voir aussi : Arrondissement Ste-Foy / Sillery / Cap-Rouge, Commercial.