Québec Urbain

L’Urbanisme de la ville de Québec en version carnet…


Archives pour la catégorie « Commercial »

Nouveau bâtiment commercial multifonctionnel à Beauport

Par Envoyer un courriel à l’auteur le 18 mai 2017 3 commentaires

Source : Marie-Pascale Fortier, Beauport Express (17 mai 2017)

Trudel Immeubles construira une bâtisse multifonctionnelle au coin de l’avenue Saint-David et de la rue Blanche-Lamontagne, à Beauport. Le bâtiment au design moderne offrira des espaces de bureaux, une succursale Chocolat-Favoris avec terrasse, ainsi qu’un dépanneur muni d’une station-service et d’un lave-auto.

Le bâtiment comporte cinq liens avec la piste cyclable sur l’avenue Saint-David, en plus de 20% d’aire verte, soit beaucoup plus que demandé par le zonage initial. «Près de 30 arbres seront plantés sur le site. C’est un atout fort de ce projet-là», explique le promoteur Jonathan Trudel.

Article complet

Voir aussi : Arrondissement Beauport, Commercial.

Des projets immobiliers en péril dans Saint-Roch

Par Envoyer un courriel à l’auteur le 5 mai 2017 3 commentaires

Source : Jean-Luc Lavallée, Le Journal de Québec (5 mai 2017)

Insatisfait des hauteurs autorisées dans le quartier Saint-Roch, le promoteur immobilier GM Développement estime qu’au moins trois de ses projets sont en péril si la Ville de Québec ne change pas les règles du jeu.

Propriétaire de plusieurs terrains vacants au centre-ville, GM Développement ambitionne d’ériger un édifice vitré de 8 à 15 étages – la portion la plus haute – sur le stationnement qui dessert notamment la clientèle du restaurant Ashton et de l’épicier Métro, sur le boulevard Charest.

Enfin, la rentabilité du projet «Le Cobalt», au carrefour de Charest, Langelier et Saint-Vallier, est également compromise en raison des règles proposées par la Ville, fait valoir GM Développement, qui réclame un étage de plus – neuf au total, en incluant le rez-de-chaussée – afin de construire un immeuble «signature» à l’entrée ouest de Saint-Roch.

Plusieurs résidents du quartier, inquiets des impacts de ces constructions toujours plus hautes, ont manifesté leurs craintes lors des consultations publiques. La Ville maintient que son PPU est «équilibré», mais n’a pas exclu de réviser les hauteurs.

Article complet

Tous les projets de GM Développement dans ce secteur

Voir aussi : Arrondissement La Cité-Limoilou, Commercial.

Sécurité des piétons : les trois centres commerciaux de Sainte-Foy seront reliés par deux passerelles

Par Envoyer un courriel à l’auteur le 27 avril 2017 19 commentaires

Jean-Luc Lavallée
Journal de Québec

Les clients qui fréquentent Laurier Québec, Place de la Cité et Place Ste-Foy pourront traverser d’un centre commercial à l’autre par des passerelles piétonnières modernes qui seront aménagées d’ici 2019, a-t-on annoncé jeudi.

Afin d’améliorer la sécurité des piétons, Ivanhoe Cambridge et Cominar ont dévoilé des maquettes de leur projet commun lors d’un point de presse avec la Ville de Québec.
Fini les conflits avec les automobilistes entre les trois centres commerciaux. Les piétons n’auront plus à mettre le nez dehors pour fréquenter l’un ou l’autre des établissements.

La rue Bernardin Morin entre Place Ste-Foy et Place de la Cité sera définitivement fermée à la circulation automobile puisque la passerelle sera aménagée au niveau du sol. Celle qui permettra de circuler à pied entre Place Ste-Foy et Laurier Québec sera construite en hauteur et surplombera l’avenue Jean-de Quen qui deviendra «plus fluide», s’est réjoui le maire Labeaume.

Muret protecteur sur Laurier

La Ville de Québec a de son côté annoncé la construction d’un muret de protection «temporaire» pour les piétons dans le terre-plein central, à la hauteur des deux traversées piétonnières du boulevard Laurier. Les travaux devraient être complétés à la fin du mois de juillet. Le contrat, évalué entre 75 000 $ et 100 000 $.

La suite

Un billet précédent en … 2011

Voir aussi : Arrondissement Ste-Foy / Sillery / Cap-Rouge, Commercial.

The Retail Apocalypse Is Suburban

Par Envoyer un courriel à l’auteur le 23 avril 2017 2 commentaires

Henry Grabar
Slate

Cities will weather this concentrated economic downturn because they went through it 50 years ago. Their neighbors may not be so lucky.

One by one, the problems that America has long dismissed as “urban” have marched into the suburbs: crime, poverty, hunger, deindustrialization, drug addiction, civil unrest. The dissolution of community institutions. An aging stock of unwanted houses.

To which we can add: the decline of retail. It has been a decade since the media declared the death of the mall, in a year that would be the first in a half-century that no new malls were built in America. It has since become apparent that the problem is a little bigger than that: Brick-and-mortar retail in general is gasping for breath. The Limited, a women’s clothing store, shut down 250 stores and laid off 4,000 workers earlier this year. Sears Holdings will close 150 stores, including 108 Kmarts, and Macy’s will close another 100. As anchor stores close, more and more malls are entering foreclosure. Financial instruments composed of debt from mall deals are looking as risky as their counterparts in residential debt did before the housing crisis.

La suite

Stores are closing at an epic pace CNN

Voir aussi : Commercial.

La Caserne de Limoilou transformée en bureaux pour petites entreprises

Par Envoyer un courriel à l’auteur le 11 avril 2017 Aucun commentaire

Source : Valérie Gaudreau, Le Soleil, le 11 avril 2017

(Québec) Le pic des démolisseurs a commencé à résonner mardi à l’intérieur de la Caserne de Limoilou, ouvrant un nouveau chapitre dans la vie du bâtiment centenaire. De caserne de pompier pendant la majeure partie du siècle à salle de spectacles des années 1990, l’édifice de la 5e Rue accueillera bientôt des bureaux pour des petites entreprises.
«Une page se tourne», lance le directeur général de Méribec, Sylvain St-Jean. Casque de construction sur la tête, le promoteur qui a officiellement signé l’offre d’achat à la Ville de Québec pas plus tard qu’hier est fébrile alors qu’il reçoit Le Soleil dans l’édifice pour lequel il a déposé en décembre une offre d’achat de 475 000$. Fébrile de voir les travaux commencer dans la caserne de 1911 dont l’extérieur sera conservé.
La caserne a été en fonction jusqu’en 1992, avant d’être transformée en centre culturel. À l’intérieur, on retrouve d’ailleurs, et pas pour longtemps, des vestiges de L’Autre Caserne, la salle de spectacle qui a fait les belles heures de spectacles et de manifestations artistiques engagées jusqu’en 2004. Murs et colonnes de fausse brique, gargouilles sur les murs et ambiance rock un peu kitsch. Bientôt, le décor sombre et défraichi de l’édifice inoccupé depuis 13 ans changera complètement.
«Présentement j’appellerais ça plus la caverne que la caserne», ironise M. St-Jean qui promet un intérieur «lumineux» après les rénovations.

la suite

Pas de Casernes pour les tout-petits: Le projet vivra ailleurs.

Voir aussi : Arrondissement La Cité-Limoilou, Commercial.

Bonification du projet commercial de l’anse Brown

Par Envoyer un courriel à l’auteur le 10 avril 2017 9 commentaires

Source : Annie Morin, Le Soleil, le 10 avril 2017

(Québec) Le projet de spa au bassin Brown a été bonifié d’un espace récréatif avec jeux d’eau et appareils d’entraînement extérieur, d’un sentier fluvial et d’une piste cyclable pour répondre aux demandes exprimées par des citoyens pendant la consultation menée par le Port de Québec.
Le promoteur, Strøm Spa Nordique, a déposé à la mi-mars une nouvelle version de son étude des effets environnementaux. Elle a été rendue publique sur le site de l’Administration portuaire de Québec (APQ), qui étudie le projet de spa en vertu de son processus environnemental de participation citoyenne (PEPC).
Informé des craintes de privatisation du bassin Brown, réaménagé pour le 400e anniversaire de Québec en 2008, Strøm Spa s’engage à aménager un espace récréatif accessible à tous, pas seulement à ses clients. «Cet espace sera composé d’installations aquatiques [exemple : jets d’eau] pour se rafraîchir ainsi que d’un site d’entraînement extérieur de type trekfit», peut-on lire dans l’étude.
Les équipements de trekfit ou gymnastique extérieure peuvent être par exemple des barres à «push-up», à traction ou parallèles ou encore des bancs pour faire des exercices et des étirements au grand air. Ils sont généralement intégrés à des parcours de mise en forme. À Québec, il y en a déjà au Collège Mérici et au parc Henri-Casault dans le secteur Charlesbourg.

Strøm Spa promet également un accès public aux berges du fleuve Saint-Laurent. Un sentier piétonnier serait ainsi aménagé entre les deux escaliers existants de part et d’autre du site. Une piste cyclable est aussi planifiée pour rejoindre celle, encore à construire, de la promenade portuaire du Foulon, laquelle doit faire le lien avec la promenade Samuel-de-Champlain. Des supports à vélo seraient ajoutés aux frais du promoteur. En contrepartie serait abandonné le belvédère d’abord annoncé.

la suite

Le bassin Brown: Des idées ?

Voir aussi : Arrondissement La Cité - Champlain / Vieux-port, Commercial, Parc.

Projet immobilier de 15 M$ sur Maguire

Par Envoyer un courriel à l’auteur le 7 avril 2017 3 commentaires

Normand Provencher
Le Soleil

(Québec) L’immense stationnement à ciel ouvert de l’avenue Maguire ne sera plus qu’un souvenir d’ici quelques années. Le comité exécutif a entériné mercredi la vente du terrain à un regroupement d’hommes d’affaires qui entend construire un immeuble de quatre étages avec commerces, condos et stationnements souterrains.

La suite

Shoiry opposé au projet * Normand Provencher (Le Soleil)

Voir aussi : Arrondissement Ste-Foy / Sillery / Cap-Rouge, Commercial.

Il y aura, comme prévu, un marché satellite au Vieux-Port

Par Envoyer un courriel à l’auteur le 3 avril 2017 Aucun commentaire

Source : Stéphanie Martin, Le Journal de Québec, le 2 avril 2017

New York | Le bâtiment du Marché du Vieux-Port pourrait rester dans le décor pour un moment puisque la Ville de Québec n’est pas pressée de le démolir.
En mission économique à New York, où il sera beaucoup question de tourisme et de promotion des produits agro­alimentaires de la région de Québec, le maire a réitéré hier que son administration tient à ce que les citoyens du Vieux-Port bénéficient d’un marché satellite quand le Grand Marché ouvrira à ExpoCité.
L’antenne du marché public sera ouverte pendant la belle saison. Le lieu est choisi, a confirmé M. Labeaume, qui n’a pas voulu en dire plus. «On ne veut pas l’annoncer avant d’en avoir parlé avec les gens qui vont l’exploiter.»
Bassin Louise
Il s’agit de la Coopérative des horticulteurs de Québec, le même organisme qui prendra en charge le Grand Marché. Le marché satellite sera installé dans le secteur du bassin Louise, mais pas sur l’emplacement actuel du Marché du Vieux-Port, a révélé hier M. Labeaume.
Ainsi, il n’est pas urgent, dit-il, de démolir le bâtiment. «La démolition, ça ne presse pas parce que tant qu’il est là, il ne coûte pas cher.»
M. Labeaume a indiqué hier qu’il venait à New York pour trouver des inspirations pour le Grand Marché. Il visitera, entre autres, un incubateur d’entreprises agroalimentaires que Québec voudrait implanter.
Le directeur général de la Coopérative, Daniel Tremblay, a indiqué hier au Journal qu’une douzaine de candidatures avaient été retenues sur les 34 commerçants qui se sont montrés intéressés à s’installer dans le futur Marché. Les marchands choisis seront connus d’ici la fin du mois.

la suite

34 entreprises intéressées par le Grand Marché à ExpoCité.

Voir aussi : Arrondissement La Cité - Champlain / Vieux-port, Commercial.

Arrondissement La Cité-Limoilou: enclave marchande

Par Envoyer un courriel à l’auteur le 24 mars 2017 4 commentaires

Catherine Genest
Voir

La mode jetable prime partout en banlieue, de Sainte-Foy à Lebourgneuf, mais les quartiers centraux de Québec résistent à la tendance. Qu’est-ce qui explique la quasi-absence de grandes chaînes de prêt-à-porter à (très) bas prix au centre-ville? (…)

Le fast-fashion est un fléau environnemental et éthique sans nom. (…) Pourtant, Saint-Roch, Saint-Jean-Baptiste, Limoilou et Montcalm n’ont jamais cédé à l’appel des sirènes de la fringue (…) Antoine Larrivée, un représentant aux ventes pour la marque basse-vilaine Plenty, vit et travaille à Québec comme dans la métropole. Selon ses observations non scientifiques, bien que réalisées sur le terrain, les gens de la Vieille Capitale seraient plus conscientisés à l’achat local. (…) À Québec, par exemple, tout le monde te parle du Simons. (…) C’est toutefois dans un secteur comme le Faubourg Saint-Jean-Baptiste qu’on est le plus à même d’observer le phénomène. Après tout, c’est sur la rue Saint-Jean extra-muros qu’on retrouve la plus vieille épicerie en Amérique du Nord: J.A. Moisan. Patrick Montminy, propriétaire du Séraphin, y occupe le local de la porte 738 depuis maintenant 21 ans. (…)

En Basse-Ville, GM Développement possède (presque) tous les locaux de la rue Saint-Joseph Est entre de la Couronne et Saint-Dominique. Architectes de la revitalisation post-Mail, ils ont été parmi les premiers à embrasser l’orthographe et l’image de marque «Nouvo» Saint-Roch au début des années 2000. (…)

Selon M. Guillot (GM Développement), les services se diversifieront au centre-ville, et plus particulièrement dans Saint-Roch, si l’administration municipale octroie à GM et aux autres promoteurs immobiliers «le droit de construire en hauteur» des condos et des logements neufs. «La Ville est actuellement en pleine réflexion pour son plan particulier d’urbanisme, le PPU. Plusieurs organisations de Saint-Roch ont déposé un mémoire à l’automne dernier et ce qu’on voit là-dedans, c’est que tous sont d’accord pour dire qu’il faut amener plus de résidents dans Saint-Roch. Même pour les entreprises du secteur, ça faciliterait le recrutement […] puis ça permettrait d’avoir un achalandage supplémentaire, donc des services supplémentaires et des commerces qui se portent encore mieux. Ce serait gagnant pour tout le monde.»

La suite

Voir aussi : Arrondissement La Cité-Limoilou, Commercial.