Québec Urbain

L’Urbanisme de la ville de Québec en version carnet…


Archives pour la catégorie « Nouvel urbanisme »

Les bancs publics : plus que pour les amoureux…

Par Envoyer un courriel à l’auteur le 5 mars 2016 2 commentaires

Source : Vincent Fortier, Le Huff Post, le 5 mars 2016

Nous avons demandé à des designers, des artistes, des chercheurs et des citadins de nous dire comment ils voyaient le banc de parc…

«Un banc, c’est un outil social dans l’espace public. Il encourage le dialogue entre l’usager et le passant, le résidant et le visiteur. Le meilleur banc sort de l’ordinaire, fait rire, ramène en enfance et fait oublier les barrières sociales qu’on s’impose.»
– L’artiste Jeppe Hein, créateur du projet Modified Social Bench (photo), à mi-chemin entre l’art et le mobilier urbain

«Un banc public doit être confortable, beau, propre, attirant et être là où on a besoin de lui. Il doit contribuer à l’image positive de la ville et être un ambassadeur pour les touristes. Plusieurs bancs à Montréal répondent à ces critères, comme les nouveaux bancs du quartier chinois, les fauteuils du Quartier des spectacles, les bancs colorés de la rue Fairmount ou ceux de la Place Valois.»
– Carle Bernier-Genest, ex-conseiller municipal et auteur du blogue C’est toi ma Ville

«Le banc est plus qu’un objet du mobilier urbain. C’est une occasion de socialiser, de prolonger son chez-soi dans l’espace public, de rencontrer ses voisins, d’apprécier l’architecture et la verdure de la ville.»
– Véronique Fournier, directrice générale du Centre d’écologie urbaine de Montréal

«Le banc public permet de voir et d’être vu. Cette façon d’appartenir à la ville est particulièrement appréciée des populations plus marginalisées, qu’on repousse parfois de certains environnements ou établissements.»
– Clare Rishbeth, chercheuse principale du projet The Bench Project et chargée de cours au département d’aménagement de l’Université de Sheffield, au Royaume-Uni

«Un bon projet de mobilier urbain offre un moment de pause et de sécurité dans l’effervescence de la ville. L’objet doit fournir intimité et confort. Il doit s’adapter aux besoins d’une personne seule comme d’un groupe d’individus.»
– Charles-Édouard Dorion, finissant au baccalauréat en design de l’environnement de l’UQAM et concepteur, avec Camille Chabat, du placottoir lauréat du Festival Mode et Design, en 2015.

l’article

Doit-on être fiers des bancs publics de la Ville de Québec ?

Les bancs publics de Québec.

Voir aussi : Nouvel urbanisme.

Une flotte de taxis électriques pour Québec

Par Envoyer un courriel à l’auteur le 19 février 2016 9 commentaires

Source : Radio-Canada

L’homme d’affaires Alexandre Taillefer affirme qu’il lancera à Québec une flotte de taxis électriques Téo Taxi, comme il l’a fait à Montréal à l’automne.

Alexandre Taillefer confirme que le service sera implanté dans la capitale d’ici la fin 2016. Il en a discuté avec le maire de Québec, Régis Labeaume.

« J’ai eu hier des indications de la part de M. Labeaume qu’il souhaitait qu’on vienne s’implanter sur le marché chez vous. Ce sont des taxis qui opèrent aujourd’hui à Québec et qu’on va convaincre de joindre un modèle qui nous permet de faire des économies substantielles à cause de l’électrification des voitures. »

Selon lui, cela permet de récupérer des coûts d’exploitation d’environ 15 %.

la suite

Une application de taxi pour Québec

Voir aussi : Nouvel urbanisme, Transport.

Communauté métropolitaine de Québec: Plan métropolitain d’aménagement et de développement (PMAD)

Par Envoyer un courriel à l’auteur le 18 février 2016 4 commentaires

Premier rapport de suivi et de mise en oeuvre

Après trois ans de mise en œuvre, les élus de la CMQ ont pris acte d’un premier rapport de monitorage du PMAD. Ce dernier permet de constater les progrès accomplis de même que les défis qui demeurent afin d’en arriver à un développement du territoire qui soit mieux structuré, durable et attractif. Outre plusieurs indicateurs quantifiables, le rapport met en lumière les nombreuses actions métropolitaines, locales et régionales menées par les MRC et les municipalités du territoire de la CMQ en cohérence avec le PMAD : adoption de règlements de concordance au PMAD, adoption de plans de réduction des gaz à effet de serre, inventaire des milieux naturels, financement de projets en lien avec la trame verte et bleue métropolitaine, projets d’écoquartiers, etc.

Le rapport permet de constater que le territoire s’oriente de plus en plus vers les objectifs fondamentaux de PMAD, soit une saine gestion de l’urbanisation, la mise en valeur des attraits naturels et récréatifs ainsi qu’une utilisation accrue du transport en commun par une planification intégrée de l’aménagement du territoire et du transport. Bien que des efforts restent à faire, notamment pour accroitre les parts modales associées au transport en commun, ce rapport permet de constater les progrès réalisés dans l’atteinte d’un développement plus durable du territoire.

Le rapport intégral

Voir aussi : Message d'intérêt public, Nouvel urbanisme.

Des urinoirs hydrauliques rétractables

Par Envoyer un courriel à l’auteur le 17 février 2016 1 commentaire

Source et crédits : Mashable; By Johnny Lieu

Like many drinkers on the weekend, you might find yourself busting for a pee but conscious of doing it on the street. Fear no more, if you’re in Australia.

Perth City Council has unleashed what’s believed to be the country’s first pop-up urinal in the city’s suburb of Northbridge, according to Seven News. It will appear on Friday and Saturday evenings for the late-night crowd and then tuck away underground during the day.

la suite (pour voir les urinoirs en question)

Et pourquoi pas à Québec ?

Les toilettes publiques dans le Vieux-Québec

Vieux-Québec: des toilettes publiques peu invitantes

Voir aussi : Nouvel urbanisme, S'inspirer d'ailleurs.

Lutter contre l’étalement urbain

Par Envoyer un courriel à l’auteur le 30 décembre 2015 12 commentaires

Pascal Grenier, Ingénieur forestier et biologiste, Québec
Point de vue (Le Soleil)

Le maire de Québec cherchait récemment de nouveaux objectifs pour 2016. Pourquoi ne pas donner priorité à la lutte contre l’étalement urbain afin de donner une eau de bonne qualité aux citoyens de Québec, mais aussi pour réduire la production de gaz à effet de serre (GES)? S’attaquer à l’étalement urbain, c’est lutter contre le principal problème environnemental régional. Avec des autoroutes dans toutes les directions, limiter la dispersion urbaine serait un réel défi pour l’administration publique. (…) Comment réduire l’étalement urbain? Ce sont surtout les jeunes adultes qui sont attirés par la banlieue. Ils y cherchent la tranquillité, une meilleure qualité de vie, la présence de la nature et des espaces verts, un terrain plus grand, l’absence de pollution et un meilleur milieu de vie pour leurs enfants. Ceci se matérialise par une grande maison, dans un quartier propre et tranquille, une auto par adulte de la famille, une piscine, des jeux extérieurs pour les enfants et un carré jardin dans la cour.

La suite

Voir aussi : Art de vivre en ville, Environnement, Nouvel urbanisme, Québec La cité.

Vocation de l’église St-Jean-Baptise : des étudiants se prononcent

Par Envoyer un courriel à l’auteur le 8 novembre 2015 Commentaires fermés sur Vocation de l’église St-Jean-Baptise : des étudiants se prononcent

Source : Valérie Gaudreau, Le Soleil, le 8 novembre 2015

(Québec) Le sort de l’église Saint-Jean-Baptiste inspire les étudiants en architecture de l’Université Laval. Ils y imaginent de tout, du centre de jour pour aînés à un temple de la… zoothérapie!

La réflexion va bon train pour trouver une vocation à l’emblématique église du quartier Saint-Jean-Baptiste, fermée depuis mai.

Une récente consultation menée par Votepour.ca révélait que 97 % des citoyens souhaitent voir le prestigieux bâtiment relancé par un nouvel usage. Mais quoi? Plus de 200 idées ont été proposées.

Et bientôt viendront s’en ajouter quelques-unes alors que des étudiants de deuxième année en architecture de l’Université Laval, dirigés par la professeure Tania Martin, planchent sur une occupation possible de l’église construite entre 1881 et 1886.

Les étudiants proposent un centre de documentation et de diffusion sur le patrimoine, un centre de «thérapies alternatives», un lieu pour la zoothérapie aussi, explique Mme Martin en entrevue au Soleil. Des étudiants ont en effet pensé à un lieu pour les animaux de compagnie où se trouveraient des vétérinaires volontaires.

«Des étudiants ont aussi proposé un lieu pour la sécurité alimentaire, une école supérieure de danse et de ballet ou encore pour les arts martiaux», énumère la professeure responsable de l’atelier de 13 étudiants. «Une autre équipe travaille sur la rencontre des générations. Créer un centre de jour pour les aînés qui cherchent comment meubler leurs journées», dit Mme Martin

la suite

La fermeture de l’église Saint-Jean-Baptiste: un requiem

Voir aussi : Arrondissement La Cité - Haute-ville, Institutionnel, Nouvel urbanisme, Patrimoine et lieux historiques.

Abribus Laurier – quelques photos

Par Envoyer un courriel à l’auteur le 30 août 2015 8 commentaires

Le nouvel abribus en face du CHUL et Place Laurier. Il y en a un autre, du même type, au coin René-Lévesque et Clairefontaine.

Abribus Laurier (1)Abribus Laurier (2)Abribus Laurier (3)

250 nouveaux abribus pour le RTC en 5 ans.

Voir aussi : Nouvel urbanisme, Transport en commun.

250 nouveaux abribus pour le RTC en 5 ans

Par Envoyer un courriel à l’auteur le 26 août 2015 1 commentaire

Source : Le site du RTC

Québec, le mardi 25 août 2015 – Depuis aujourd’hui, un abribus double de nouvelle génération accueille les clients à l’angle du boulevard René-Lévesque et de la rue de Claire-Fontaine, ce qui marque le début de la modernisation du parc d’abribus du Réseau de transport de la Capitale (RTC). Cet investissement avait été autorisé dans le cadre du Programme triennal d’immobilisations 2014-2016. Aussi, l’installation du premier abribus quadruple à Québec (3 mètres par 12,2 mètres) sur le boulevard Laurier, devant le Centre hospitalier de l’Université Laval, sera complétée d’ici la fin de cette semaine.

Le nouveau modèle d’abribus permettra notamment de mieux répondre aux besoins d’aujourd’hui des clients. En effet, ces abribus pourront recevoir des bornes d’information aux voyageurs dans le cadre de Nomade temps réel et présenteront une information à la clientèle rehaussée. Ils remplaceront également des installations désuètes afin de favoriser le confort, la sécurité et l’accessibilité.

« D’ici quelques années, notre parc d’abribus sera visiblement plus jeune et dans un meilleur état. Les clients profiteront d’aires d’attente plus agréables, plus lumineuses et plus sécuritaires, souligne le président du RTC, M. Rémy Normand. Nous poursuivons nos réalisations pour améliorer le confort de notre clientèle à toutes les étapes de leurs déplacements. Nous avons toujours le même but : faire en sorte que les gens soient plus enclins à essayer, ou à redécouvrir,
le transport en commun. »

Des avantages notables
◾Prêts à recevoir les bornes d’information en temps réel;
◾Éclairés le soir pour une meilleure sécurité;
◾Luminosité accrue le jour grâce à un toit vitré;
◾Information à la clientèle améliorée grâce à un mur d’information;
◾Accessibilité accrue pour les personnes à mobilité réduite;
◾Intégration plus harmonieuse dans le paysage urbain grâce à un design actuel.

Une cinquantaine abribus seront déployés en 2015, principalement aux endroits où des bornes d’information seront installées ainsi qu’à des arrêts achalandés du réseau. Le RTC prévoit un total de 250 nouveaux abribus d’ici cinq ans.
Les abribus, fabriqués par la compagnie québécoise Enseicom, représentent un investissement d’environ 980 000 $ par année pour les cinq prochaines années. Ce montant sera assumé entre 75 % et 85 % par le MTQ dans le cadre de programmes de subventions.

Nouvel abribus coin 1ère avenue et 41e rue – état des travaux

A-t-on le droit de pousser un soupir de soulagement et de dire «enfin» ?…je me le permets.. Et je tenterais en fin de semaine de prendre des photos des deux nouveaux abribus.

Merci à Gérald Gobeil pour la nouvelle.

Voir aussi : Nouvel urbanisme, Transport en commun.

Cité Verte : Bâtiment K, état des travaux (2)

Par Envoyer un courriel à l’auteur le 11 mai 2015 7 commentaires

On voit le début de la pose du revêtement extérieur pour le bâtiment K.

Cité Verte - mai 2015 (1)Cité Verte - mai 2015 (2)

Cité Verte : Bâtiment K, état des travaux.

Et si je ne trompe pas, deux photos (embrumées) du bloc C en pleine construction.

Cité Verte - mai 2015 (3)Cité Verte - mai 2015 (4)

La Cité Verte.

Voir aussi : Arrondissement La Cité - Haute-ville, Condo, Logement locatif ou social, Nouvel urbanisme.

Un avant-goût du rapport Gélinas

Par Envoyer un courriel à l’auteur le 3 avril 2015 2 commentaires

Source : Stéphanie Martin, Journal de Québec, le 3 avril 2015

Daniel Gélinas rendra son rapport sur l’avenir du secteur d’ExpoCité dans la semaine du 13 avril.

Croisé dans les corridors de l’hôtel de ville de Québec, le directeur général du Festival d’été a confirmé que le rapport contenant les conclusions de son groupe de travail est à l’étape de la mise en forme.

Selon les informations révélées jeudi par Le Journal, le comité Gélinas recommandera la démolition du Colisée Pepsi, l’aménagement d’un miroir d’eau, d’un marché et de commerce de proximité.

Questionné de nouveau sur le contenu du rapport, le maire Régis Labeaume s’est fait discret une fois de plus.

«J’en parlerai pas avant qu’il sorte. On va attendre que le rapport sorte.»


l’article

La rentabilité d’un nouveau Colisée à Québec.

Expo-Cité.

Voir aussi : Amphithéâtre, Arrondissement La Cité-Limoilou, Nouvel urbanisme.