Québec Urbain

L’Urbanisme de la ville de Québec en version carnet…


Archives pour la catégorie « Nouvel urbanisme »

Le projet Origine : une tour en bois impressionnante

Par Envoyer un courriel à l’auteur le 25 avril 2017 2 commentaires

Trois photos qui témoignent de l’amplitude du projet Origine au nouvel écoquartier de la Pointe-aux-Lièvres.

Tout juste à côté le projet de maisons de ville Habitus achève.

Voir aussi : Arrondissement La Cité - St-Roch, Écoquartier, Nouvel urbanisme.

Des unités locatives pour personnes avec troubles cognitifs dans Lebourgneuf

Par Envoyer un courriel à l’auteur le 5 avril 2017 6 commentaires

Source : Jean-Michel Genois Gagnon, Le Soleil, le 5 avril 2017

(Québec) Deux entrepreneurs de la région de Québec vont créer dans Lebourgneuf «un mini-village» pour les gens atteints de troubles cognitifs, comme la maladie d’Alzheimer, a appris Le Soleil. Leur objectif : offrir à ces personnes une vie similaire à celle avant leur maladie.
Épicerie, bistro, salle polyvalente, cuisines, jardins, salons privés et terrasses, le projet de 44 millions $, voisin de l’édifice Promutuel Assurance sur le boulevard Lebourgneuf, prévoit plusieurs commodités pour permettre aux résidents de «continuer à vivre leur vie tout en conservant une certaine dignité», malgré leur perte cognitive. Et oubliez les uniformes traditionnels des préposés aux bénéficiaires et des infirmières. Chaque travailleur devra s’habiller comme dans sa vie de tous les jours.
Les promoteurs derrière l’aventure, le Groupe Résidences du Patrimoine et l’entreprise Constrobourg indiquent s’être inspirés d’un village aux Pays-Bas dédié aux gens souffrant de la maladie d’Alzheimer pour bâtir leur concept. D’ailleurs, il s’agit d’une pratique plus répandue du côté de l’Europe.

la suite

Voir aussi : Arrondissement Les Rivières, Logement locatif ou social, Nouvel urbanisme.

Six écrans tactiles du RTC dans des lieux publics

Par Envoyer un courriel à l’auteur le 15 février 2017 10 commentaires

Source : Annie Morin, Le Soleil, le 15 février 2017

(Québec) Six écrans tactiles aux couleurs du Réseau de transport de la Capitale (RTC) ont fait leur apparition dans des lieux publics et des abribus de Québec afin de permettre aux intéressés de s’informer sur les services de transport en commun. 
Le RTC a présenté mercredi ses nouveaux écrans et la plateforme développée en collaboration avec Astral Affichage, avec qui une entente commerciale a été signée en 2015 pour la gestion des espaces publicitaires.
Ils présentent davantage d’informations que les écrans statiques déjà déployés dans certaines stations tempérées. Il est notamment possible de planifier un itinéraire sur mesure, de consulter l’heure de passage d’un bus peu importe l’arrêt, de consulter les avis de perturbations sur le réseau et de repérer les points de vente du RTC. Il y aura même des prévisions météo. 
Les usagers peuvent les trouver à la bibliothèque Gabrielle-Roy, à la pharmacie Uniprix sur la rue de la Couronne, à la pharmacie Brunet de Laurier Québec et au centre d’information du RTC sur la rue Saint-Joachim. Les stations tempérées des Galeries de la Capitale et de la 1re Avenue (41e Rue) en seront aussi dotées. Quatre écrans statiques seront également ajoutés sur le réseau.

la suite

Sur le site du RTC : Projet pilote – Nouveaux écrans tactiles

Voir aussi : Nouvel urbanisme, Transport en commun.

Québec optera pour des DEL à 3000K au lieu de celles à 4000K

Par Envoyer un courriel à l’auteur le 20 janvier 2017 Commentaires fermés sur Québec optera pour des DEL à 3000K au lieu de celles à 4000K

Source : Annie Morin, Le Soleil, le 20 janvier 2017

(Québec) Non seulement la Ville de Québec a-t-elle choisi d’acheter désormais des lampadaires aux diodes électroluminescentes (DEL) à 3000 kelvins pour ne pas ruiner le sommeil de ses citoyens, mais elle repositionnera dans des secteurs non résidentiels ceux à 4000 K déjà installés.
La décision a été entérinée mercredi par le comité exécutif, et le maire de Québec en a fait l’annonce jeudi. «On en a 4000 [lampadaires] de 4000 kelvins installés. On est en train d’analyser pour tous les récupérer pour pouvoir les installer dans les rues qui ne sont pas habitées. Exemple : parc technologique. Exemple : grande artère comme peut-être Samuel-De Champlain. On n’est pas sûrs, on va tout analyser pour qu’il n’y ait aucune conséquence pour les résidents», a expliqué Régis Labeaume.
La semaine avant Noël, le directeur de santé publique de Montréal a conclu que l’éclairage des rues avec des ampoules DEL à 4000 K ne représentait pas un risque pour la santé. La Ville de Québec avait tout de même décidé, comme plusieurs grandes villes américaines, de s’en tenir à un maximum de 3000 K. 
Ce plafond limite la projection de lumière bleue, susceptible de perturber la production de mélatonine et donc les cycles du sommeil. Il y a 29 % de bleu dans une ampoule DEL de 4000 K et 21 % dans 3000 K, ce qui équivaut à la couleur des lampadaires au sodium haute pression en place actuellement. 

la suite

Problèmes avec les nouvelles ampoules DEL à Québec.

Voir aussi : Nouvel urbanisme, Qualité et milieu de vie, Québec La cité.

Québec dans 30 ans

Par Envoyer un courriel à l’auteur le 3 janvier 2017 19 commentaires

Jean-Nicolas Blanchet
Journal de Québec

Convaincu que l’intelligence artificielle assurera la maintenance des bâtiments, que les stationnements vont disparaître et que les voitures vont se conduire seules, le président du groupe immobilier Cominar, Michel Dallaire, entend repenser ses projets en fonction de cette nouvelle réalité. (…) Concernant l’immobilier et l’avenir des banlieues, M. Dallaire estime que «des maisons pour les générations futures, il y en a masse», se référant aux propriétaires du 3e et du 4e âge dans les banlieues. En 2036, il y aura près de 250 000 résidents de plus de 65 ans à Québec. C’est deux fois plus qu’aujourd’hui.

«Il y aura une offre de propriétés qui va se libérer. (…) On va vers une baisse des prix. Tout dépendra du rythme que ça prendra, mais il va y avoir une pression, c’est clair!»
Tout passe par l’immigration, selon lui, pour assurer la santé de la région. (…)

Piétonisation temporaire ou permanente des rues Saint-Jean, Saint-Pierre, Cartier, Grande-Allée et Saint-Joseph.
Le Vieux-Québec se transformera pour redevenir un quartier plus vivant et plus jeune, notamment par l’implantation de lieux d’enseignement et de résidences étudiantes. Le campus de l’Université Laval sera désenclavé. Des logements adaptés pour accueillir davantage de familles seront implantés.
La base de plein air de Sainte-Foy sera complètement réaménagée avec une nouvelle plage, des terrains pour des sports collectifs l’été et des activités hivernales.
Le secteur de l’amphithéâtre deviendra un pôle de divertissements et sera considéré comme la «Place de la famille» avec piscines, patinoires et musée pour enfants.
L’aquarium sera agrandi et deviendra un pôle récréotouristique avec un stade couvert. La gare sera déplacée sur ce site. (..)

Lebourgneuf : Pôle de bureaux et destination spécialisé pour les nouvelles tendances commerciales.
Sainte-Foy : Tourisme d’affaire et de consommation. Les bureaux commerciaux se multiplieront et les arts publics s’y annexeront pour refléter un caractère moderne et prestigieux à l’entrée de la ville. L’accès aux piétons sera transformé. La rue Hochelaga deviendra une rue d’ambiance. Le secteur sera propulsé par l’intelligent artificielle.
D’Estimauville : Pôle industriel et technologique. Le quartier deviendra ce que Limoilou est en train de devenir pour les familles qui souhaitent être proches du centre-ville.
Saint-Roch : Pôle du savoir, de la culture et du numérique. Ce sera le quartier «branché». Le secteur sera densifié par plusieurs projets résidentiels.

La suite

Voir aussi : Art de vivre en ville, Environnement, Industriel, Nouvel urbanisme, Qualité et milieu de vie, Québec La cité, Technologie, Transport, Transport en commun, Ville intelligente.

18 mois d’études afin de permettre les sports sur la St-Charles

Par Envoyer un courriel à l’auteur le 15 août 2016 Commentaires fermés sur 18 mois d’études afin de permettre les sports sur la St-Charles

Source : Valérie Gaudreau, Le Soleil, le 15 août 2016

(Québec) La Ville de Québec veut savoir si nettoyer les sédiments de la Saint-Charles à l’aide des marées du fleuve sera suffisant pour rendre possible le projet de Régis Labeaume de permettre le kayak ou le patin sur la rivière à la hauteur du centre-ville.

Le comité exécutif de la Ville de Québec a accordé en juillet des contrats à l’Institut national de la recherche scientifique (INRS) et à l’Université Laval pour évaluer ces 18 prochains mois «les impacts du transport des sédiments par l’optimisation de la gestion de l’ouverture de la vanne du barrage Samson de la rivière Saint-Charles».

L’octroi de ces deux subventions de recherche confirme le reportage du Soleil qui, en février, avançait cette hypothèse comme façon d’enlever la boue accumulée dans le fond du cours d’eau à la hauteur des quartiers Saint-Sauveur et Saint-Roch.

L’idée est en somme de voir si laisser entrer régulièrement l’eau du fleuve avec son fort débit sera suffisant pour enlever les sédiments accumulés dans le fond de la rivière.

la suite

Amélioration de la St-Charles : ce n’est pas fini

Voir aussi : Environnement, Nouvel urbanisme, Qualité et milieu de vie.

Problèmes avec les nouvelles ampoules DEL à Québec

Par Envoyer un courriel à l’auteur le 19 juillet 2016 7 commentaires

Source : Annie Morin, Le Soleil, le 19 juillet 2016

(Québec) La Ville de Québec a cessé l’installation massive d’ampoules DEL dans ses lampadaires. Bien qu’elles soient plus économiques, leur lumière est si blanche qu’elle pourrait nuire au sommeil des citoyens.

La Ville avait pour objectif de remplacer 32 000 des 50 000 luminaires (têtes de lampadaires et ampoules) sur son territoire d’ici l’automne 2018. Leur conversion aux diodes électroluminescentes (DEL), une technologie beaucoup moins énergivore, laissait présager des économies substantielles.

Dans le bulletin municipal de novembre 2015, les autorités mettaient également de l’avant l’argument de la sécurité, puisque «la lumière produite par les luminaires DEL est beaucoup plus blanche et procure un éclairage nettement supérieur à celui des luminaires traditionnels».

Des études de l’Organisation mondiale de la santé (OMS) et une récente position de l’American Medical Association (AMA) mettent toutefois en garde contre les effets négatifs sur la santé de ce type d’éclairage. Celui-ci contient trop de bleu, une couleur qui perturbe la production de mélatonine et donc le cycle du sommeil. D’autres problèmes de santé, comme la dépression et le diabète, peuvent en découler.

la suite

An LED Light Display Takes Over an Avenue in Quebec City.

LED : Québec devrait-elle emboîter le pas ?

À consulter de la même source et crédit : Des gradateurs québécois pour diminuer la lumière des lampadaires DEL.

Voir aussi : Nouvel urbanisme, Qualité et milieu de vie, Québec La cité.

L’urbanisme à Québec, créneau à fort potentiel

Par Envoyer un courriel à l’auteur le 3 juillet 2016 Commentaires fermés sur L’urbanisme à Québec, créneau à fort potentiel

Michèle Laferrière
Le Soleil

(Québec) Une firme d’urbanisme vient d’ouvrir à Québec, Groupe BC2. Guillaume Neveu, son patron, travaillait avant pour le promoteur Groupe Dallaire. La ville et son secteur immobilier, il connaît. Il a donc été mandaté par ses collègues montréalais pour résoudre « le mystère Québec ». (…)

Guillaume Neveu s’est donné comme mandat de «faire converger l’ensemble des professionnels de l’aménagement urbain» à Québec. Il accompagne les villes et les promoteurs en cette ère où les enjeux se complexifient, entre les exigences des premières et la frénésie de développement des seconds. (…)

Il travaille ainsi dans le quartier Montcalm, avec des promoteurs qui veulent mettre en valeur des «terrains vacants et des immeubles d’intérêt». Il est tenu au secret sur leurs emplacements.

La suite

Voir aussi : Architecture urbaine, Arrondissement La Cité-Limoilou, Nouvel urbanisme.

Réhabilitation du Colisée de Québec

Par Envoyer un courriel à l’auteur le 25 mai 2016 9 commentaires

Source : ÉCOLE D’ARCHITECTURE DE L’UNIVERSITÉ LAVAL, Steve Fortier-Evers

Pour consulter le projet, il faut aller sur la page, ici.

Voir aussi : Infrastructures sportives, Message d'intérêt public, Nouvel urbanisme.